Emmanuel Michel
Guyane
Les Îles du Salut
Conseils de lectures
   
En 1852 est créé la bagne de sinistre mémoire. Le capitaine Dreyfus rend célèbre l'Île du Diable, Papillon immortalise la vie de ceux que l'on nommait les «relégués», «les transportés», ou les «déportés». Appellations dérisoires pour une réalité qui l'est moins. En 1923, Albert Londres, journaliste au Petit Parisien, dénonce les conditions inhumaines de la relégation. Un décret-loi du 17 juin 1938 met un terme à l'exil des damnés de la Terre. Autre époque, autres perspectives. En 1961, commence l'aventure spatiale avec la création du Centre National d'Études Spatiales, et, un peu plus tard, la construction de la base de Kourou qui s'illustre rapidement avec le lancement des fusées Ariane. Un ciné-théodolite est construit sur l'Île Royale pour suivre la trajectoire des fusées. En 1990, le Conservatoire du littoral signe une convention avec le CNES pour assurer la protection et la gestion des Îles du Salut.
Exceptionnel rendez-vous de l'histoire qui allie, sur quelques arpents accrochés au rivage, Droits de l'Homme, technologies de pointe, développement touristique et protection de la biodiversité. Emmanuel Michel, avec sa palette et ses pinceaux, nous fait part de ses impressions.
 
Les carnets du littoral
Date de parution 11/12/2002
230 x 172 mm
64 pages
  ISBN 2742410457
Code Sodis 926359
14,20 €
 
    Ajouter à ma liste
 
     
voir ma liste
imprimer